L’objet de notre combat

L’entreprise Fournier-Mobalpa envisage de créer une extension de son activité industrielle sur la zone du Vernay à Alex.

A l’origine, la zone était prévue pour accueillir une zone artisanale pour de petites entreprises locales. Aujourd’hui, c’est finalement l’entreprise Fournier qui va couvrir plus de 45.000m² de terrain. Au bâtiment existant de 12.000 m² vient s’ajouter une extension pour un bâtiment final de 38.000 m².

Pour la réalisation de ce projet, 2 procédures sont en cours :

  • une procédure ICPE pilotée par la Préfecture de Haute-Savoie,
  • un permis de construire déposé en mairie d’Alex le 19 décembre 2019.

Ces procédures n’ont, à ce jour, pas prévu d’études d’impacts ni sur la santé, ni sur l’environnement.

- Pollution de l’air -
L’activité prévoit le brûlage des déchets issus de panneaux de bois mélaminés donc l’émission de potentiels polluants, perturbateurs endocriniens, cancérogènes entrant dans la composition des produits brûlés,

Le site actuel comporte déjà un incinérateur dont les rejets sont hors normes dans un rapport de 2018.

Plusieurs autres incinérateurs existent à Thônes, ils ont également eu des rejets hors normes par le passé. D’autre part, les normes de rejets évoluent régulièrement et se renforcent (c’est le cas pour les NOx en 2025). On peut légitimement s’interroger sur l’opportunité de construire des incinérateurs dans des vallées encaissées où les inversions de températures de l’hiver ne favorisent pas une bonne évacuation des fumées.

Ces rejets, couplés à un trafic routier exponentiel, mettent à mal la santé publique comme dans la vallée de l’Arve.

Inversion de température en hiver et concentration des fumées en fond de vallée.

- Importance de la zone humide -
L’extension de la ZAE se trouve sur un bassin aluvio-glaciaire et à proximité d’une source (300l./min l’été). Aujourd’hui, il n’a pas été fait d’étude d’impact hydrogéologique pour tenter de protéger ces ressources en eau ni sur les conséquences de l’implantation d’une usine à proximité du Fier (ZNIEF) et d’une zone humide.
Dans le contexte du réchauffement climatique, l’approvisionnement en eau de la commune d’Alex, et plus largement des communes des Aravis, est une source d’inquiétude. En effet notre massif calcaire ne garantit pas, plus, notre approvisionnement en eau lors des sécheresses estivales notamment à cause de l’accroissement de la population. Désormais, la commune, achète et pompe l’eau du lac d’Annecy en période estivale !

Récemment, près de la source, des dizaines d’arbres centenaires ont été abattus opportunément mettant au soleil la zone humide qui risque de s’assécher rapidement. Peut être l’occasion d’une nouvelle extension !

- Espaces boisés -
Le long de la ligne droite d’Alex (RD16), un cordon boisé devait être maintenu mais à finalement été réduit au strict minimum. Tout le monde peut aujourd’hui, apercevoir les prés visés par le projet.


- Pollution lumineuse pour les habitants de Dingy -
Le projet prévoit une augmentation de 200% par rapport à l’usine actuelle qui déjà illumine les soirées pour les habitants Dingy-Chessnay.



- Pollution sonore -
Des contrôles effectués en octobre 2017 laissent apparaître des "dépassements significatifs" mais à notre connaissance, aucune modification n’a été engagée à ce jour.

Communiquer, adhérer, faire un don, il faut faire vite,
mi-juillet il sera trop tard.
L’association a besoin de vous !
haut de page